info@bio-ingredients.net +33 (0) 466 211 754
Monsanto condamné aux Etats-Unis pour avoir causé le cancer d’un jardinier
Tuesday August 14th, 2018
0

C’est un procès qui va faire jurisprudence outre-Atlantique : à San Francisco, la justice a condamné Monsanto à verser 290 millions de dollars à un jardinier qui a utilisé massivement les deux désherbants de la firme, et a ensuite déclaré un cancer lymphatique. La firme va faire appel.

 

Emu et fatigué après quatre semaines de procès, l’ancien jardinier Dwayne Johnson a remercié ses avocats, et ses soutiens © AFP / JOSH EDELSON / POOL

Après quatre semaines de procès et trois jours de délibération, les douze jurés ont rendu leur décision unanime vendredi soir : deux désherbants, le célèbre Roundup, et sa version professionnelle, le Ranger Pro, sont bien à l’origine de la maladie de Dwayne Johnson, ce jardinier qui travaillait pour la petite ville de Benicia (dans la baie de San Francisco) et a vaporisé pendant deux ans ces produits dans les cours d’école, sur les terrains de sport ou dans les jardins de la ville.

Peu après, l’homme a contracté un cancer lymphatique. Aujourd’hui, à 46 ans, il est en phase terminale, les médecins ne lui donnent plus que deux ans à vivre. Usé, fatigué, Dawayne Johnson a écouté attentivement la lecture du jugement : le tribunal de San Francisco a donc condamné Monsanto à verser 250 millions de dollars au jardinier malade, plus 39 millions de dommages et intérêts.

5 000 plaintes similaires

Outre la responsabilité des produits dans la maladie du plaignant, le jury s’est également prononcé à l’unanimité pour dire que Monsanto connaissait la dangerosité de ces produits contenant du glyphosate. Et que le groupe a volontairement choisi de ne pas accompagner ces pesticides d’un avertissement destiné au consommateur. L’avocat du plaignant a déclaré, à la sortie du tribunal :

“C’est un jour historique : depuis 40 ans que ce produit existe, la vérité éclate enfin grâce à un jury indépendant”

Une décision qui va peser aux Etats-Unis parce qu’elle peut faire jurisprudence. Or, le groupe, qui vient racheté par l’allemand Bayer, va dans les prochains mois faire face à environ 5 000 plaintes similaires. Monsanto a d’ailleurs imméditaement fait savoir qu’il allait faire appel de cette décision, et qu’il continuerait à défendre ses produits, dont le glyphosate, dont elle assure dans un communiqué qu’il est “sûr et non cancérogène”.

https://www.franceinter.fr/monde/monsanto-condamne-aux-etats-unis-pour-avoir-cause-le-cancer-d-un-jardinier